INFOS SERVICES

Santé

Linguère: Mouvement d’humeur à l’hôpital Maguette Lo pour réclamer leurs primes de risque, les “blouses blanches“ ont porté des brassards rouges

Djoloffactu.com - Publié le 30/01/2013 à 14:45:16

Les agents de santé de l’hôpital Maguette Lo de Linguère ont arboré des brassards rouges en signe de réclamation de primes de risque




Partager cette page en cliquant sur un bouton:
Source Djoloffactu.com

Un mouvement d’humeur vient d’assombrir l’atmosphère pourtant réputée détendue et calme de l’hôpital Magatte LO de Linguère, récemment érigé en Etablissement Public de Santé (EPS).  En effet, les travailleurs protestent contre la modicité des primes de risque. Ils menacent même de faire un sit-in la semaine prochaine, si suite ne sera pas donnée à leur réclamation.

«Le port des brassards rouges ne nous a pas empêché de travailler. Cela prouve que ces agents que nous sommes ont la conscience professionnelle; après tout notre raison d’être ici est la fourniture en permanence de soins de qualité», a introduit le Secrétaire Général du SUTSAS de l’hôpital Maguette Lo, Abdoulaye Dioh avant de poursuivre: «Ce que nous réclamons, ce sont des primes de risque pour les Contractuels de l’hôpital. Au niveau national, les primes de risque s’élèvent à 50.000FCFA, contrairement à Linguère où cette catégorie de travailleur ne perçoit que 20.000FCFA. C’est un droit.»

Au syndicaliste de souligner que lors de l’élaboration du budget, la lancinante question des primes de risque a été soulevée. «On peut toujours respecter le processus. On a eu à discuter de ce point, lors de l’élaboration du budget. Nous l’avons pointé du doigt en disant que la prime octroyée est dérisoire; position que même le Conseil d’Administration a approuvée. Et depuis lors, l’Administration hospitalière fait la sourde oreille», s’indigne-t-il.

Pour lui, l’EPS doit donner suite à cette demande dans les plus brefs délais, faute de quoi ils vont faire le sit-in.

Quant à Moctar Lo, Directeur de l’hôpital Maguette Lo, «les principales ressources de cet hôpital ne sont générées que par ses propres activités internes. Ces recettes sont passées du simple au double. En trois mois d’activités, les recettes passent de sept millions à quinze millions de francs CFA. Les primes de motivation qu’on donne aux agents sont passées de quinze mille francs en juin, à trente mille francs CFA au mois de septembre. La pharmacie qui écoule des médicaments aux patients a fait des chiffres d’affaires qui sont extrêmement importants. On a trouvé ici des chiffres d’affaires de 2.000.000 FCFA qui passent à 6.500.000F au mois de septembre».

Le Directeur de l’hôpital affirme  que la santé financière provisoire de l’EPS ne permet pas pour l’instant d’engager d’autres dépenses. Il ajoute que «les agents devraient plutôt réclamer des médicaments, des produits d’hygiène, des régulateurs, des fixateurs et même la radio, au lieu de ne penser qu’à eux-mêmes, c'est-à-dire aux primes», égratigne-t-il avant de conclure: «Jusqu’à présent, nous attendons les subventions de 2013 en provenance de l’Etat et du Conseil Régional. Donc comment pourrai-je satisfaire ici et maintenant à leurs doléances alors que l’EPS de Linguère compte 43 agents dont  24 pris en charge par l’hôpital, soit les 2/3».

 



Auteur : Masse Ndiaye

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Ajouter un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Deplier Lire la charte



Partagez votre point de vue sur Facebook

 

 

 

APRES LES FEMMES CANDIDATES
ECOUTEZ LES HOMMES

Ils sont tous soumis au même format d'interview: Présentation, Sentiment après investiture,Comment ils comptent representer le Djoloff à l'Assemblée,Spécimen de leur bulletin et dernier mot à l'endroit des Djoloff Djoloff.
La liste est triée par ordre alphabétique sur le nom de famille.

REECOUTEZ LES FEMMES